Derniers articles

A partir des constats d’Ehrenberg, nous nous attachons aux conséquences sur les individus de l’effondrement des collectifs qui apportaient des cadres de références sur lesquels s’appuyer, pour agir, notamment lors d’accidents de la vie, ou pour les précaires. L’injonction portée sur l’individu d’être un individu-acteur dans tous les champs de sa vie, à partir de ses seules ressources, fait porter sur les personnes en difficultés une charge mentale sans cesse grandissante, qui semble croître sans limites, sans que des réseaux de soutien soient suffisamment solides pour apporter l’étayage nécessaire dans ces situations. L’évolution de l’individualisme entraîne également une mise en concurrence des personnes les plus fragiles (migrants, demandeurs d’emploi, demandeurs de logement …) qui interdit de fait l’émergence de solidarités hormis certaines solidarités de causes ou communautaires. Cette situation, inédite, pousse les individus vers un besoin de soutien moral, puis mental, puis psychique, pour finir par des prises en charges psychiatriques, secteur sur-sollicité et en crise complexe, y compris sur les pratiques de soins que le cadre actuel permet ou ne permet pas.

Mais l’on trouve cependant des espaces d’accueil et pour citer l’exemple donné dans cet article, le CPCT de Lyon, un collectif de personnes qui « font asile » et donnent place aux personnes, ce que nombre de structures, en particulier institutionnelles ne sont plus en mesure de faire, non sans une grande souffrance au travail pour les professionnels concernés. Cet espace temporaire d’écoute et de place redonnée à l’individu, lui permet de rebondir dans la majorité des cas, évitant ainsi de finir un parcours de précarité de guichet en guichet par la nécessité d’une prise en charge psychiatrique.

Bien des travaux sont à mobiliser pour mieux cerner cet individu-acteur obligé de sa vie dans la société actuelle, mais il importe surtout de comprendre les mécanismes permettant d’enrayer les cercles vicieux dans lesquels se trouvent tant les individus-usagers que les professionnels.

Lire la suite de Individualisation de la société, affaiblissement des collectifs et mise en concurrence des personnes : des impacts forts sur les besoins en soutien mental

D'une expérience personnelle à la réalité vécue et quotidienne des excès de la dématérialisation, ou comment, sous couvert de fausses économies, qui masquent d'importantes dépenses à venir pour régler tous les problèmes induits, on externalise la fonction adminsitrative et une partie des obligations régaliennes de l'Etat, et on produit de l'inégalité supplémentaire, y compris là où celle-ci avait pu être atténuée.

Lire la suite de Numérique et dématérialisation dans l’administration publique : levier de fausses économies et générateur d’inégalités ?

De plus en plus de données fines disponibles, au carreau par exemple, mais nécessitant un matériel puissant et une expertise en Système d'Information Géographique (SIG), des données passées en OpenData en format brut (Sirene: répertoire des entreprises) se traduisant par l'arrêt de la production du fichier normé Insee, aisé d'utilisation.

Mais également des données "disparues", comme celles postes (salariés) au lieu de travail, dont la dernière publication date de 2009. Issu du transfert automatisé et normé à l'URSSAF des déclarations annuelles des entreprises sur leurs salariés, l'amélioration et la modification de forme de la déclaration expliquerait sa non publication ??

Au final, avec mes outils personnels, j'ai moins accès aux données qu'il y a 6 ans ou 10 ans. Il me faut a minima mon équipement professionnel pour profiter de la "libération" des données, mais pas de toutes !

Lire la suite de OpenData et libération des données : quelle amélioration réelle de l’accès aux données pour les non experts ?

Que ressent-on en devenant précaire ?

Certains connaissent la précarité toute leur vie, ou naissent dans la précarité avec l'espoir d'en sortir. D'autres découvrent ce que c'est que de vivre la précarité après une jeunesse et un certain temps de vie professionnelle sans grosse difficulté financière, sans pour autant rouler sur l'or.

Quel ressenti ? En premier lieu un rétrécissement des possibles de tous les côtés. Comme dans le film Mommy, l'écran, inexorablement, se resserre.

Mère migrante, photographie de Dorothea Lange, prise dans le cadre du programme de la FSA de reportages notamment photographiques pour rendre compte de l'état réel de pauvreté aux USA lors de lacrise de 29.

Lire la suite de Devenir précaire

Faire face à la nombrification

un post de Ghislain Deslandes Fonction du membre Professeur à ESCP Europe et directeur de programme au Collège International de Philosophie : , que je vous conseille fortement de lire.

Toutefois, retrouver une posture raisonnée et critique des données et indicateurs, de la statistique, n'est pas impossible, loin de là. Nombreux sont les acteurs, agents publics, associations, qui s'engagent dans cette voie.

Lire la suite de Comment retrouver un usage raisonné du nombre ?